Nous avons un grand besoin de votre soutien pour sortir de cet isolement et de ce confinement non volontaire.

Ce sentiment d’enfermement ils l’ont, pour la plupart, depuis toujours. Tributaires de leur entourage pour ressentir et vivre, le confinement leur a réduit terriblement l’accès au monde et à leurs proches. 

Cette crise a donc été très dure à vivre pour eux. Pourtant, nous l’espérons, le prochain séjour d’été ramènera de grands moments de joies et d’évasion, à l’image de ceux du séjour 2019.

En route vers VAUMARCUS sur le lac de Neuchâtel et voici les joies et les évasions que vous pouvez leur offrir pour oublier ce triste virus.

Pour que l’isolement dans lequel cette pandémie nous entraîne s’oublie vite, nous continuons l’organisation du séjour d’été qui sera un peu plus long que les autres années. Il se trouve dans le site enchanteur de Vaumarcus.
Du 20 au 30 juillet prochain, ils vont faire provision de merveilleux souvenirs pour toute l’année sur les bords du Lac de Neuchâtel. Voici un aperçu des joies que vous pouvez leur offrir.

 

Un inoubliable voyage dans le temps ! La visite d’un village lacustre va les ramener au temps de nos ancêtres, ressuscité par d’étonnantes animations avec la pierre, le feu et les cordes.

Partager de grands moments de tendresse avec les chèvres de Lignères, pour s’imprégner des odeurs, des sensations et en garder une belle émotion qui va nourrir l’imaginaire.

 

Qui l’emporte de la peur ou du rire ?! Lorsque la luge d’été dévale la pente, le souffle sur le visage suffit à ressentir la vitesse, comme une chute exaltante en toute sécurité, car l’accompagnateur est là qui veille et rassure.

 

Il sait prendre son temps ce petit train touristique aux allures d’autrefois. Rien de tel que ses wagons grands ouverts et sa sage lenteur pour ne rien perdre des découvertes de Neuchâtel !

Les participants au séjour d’été de 2019 attendent avec impatience de retrouver le bonheur d’une balade en calèche, rythmée par le pas des quatre puissants chevaux qui se laissent gentiment caresser aux arrêts.

 

Au parc nautique d’Estavayer-le-Lac, une fraîcheur sur la peau fait oublier le soleil d’été. Pour ceux qui ne souhaitent pas ramer dans les canoës, il y a la banane, étrange monstre marin où l’on peut monter jusqu’à cinq et vivre des sensations fortes et inoubliables.

Voici des exemples des joies que leur apporte votre don :

 

Un don de CHF 50.- Vous participez à l’achat de nourriture, d’assiettes et de verres en carton recyclé pour les pique-niques qui sont d’inoubliables moments de joie et de rires partagés.

Un don de CHF 80.- Nous pouvons, par exemple, acheter des billets pour une descente en luge ou une autre activité pour deux personnes.

Un don de CHF 100.- Vous contribuez à l’hébergement d’Ana et de ses amis au lieu-dit « le Camp » à Vaumarcus.

 

Pin It on Pinterest